KWERK ouvre son 3ème espace de coworking dans la Tour First à Paris La Défense

De nouvelles méthodes de travail arrivent tous les jours et en ce moment, c’est le coworking qui est à la page ! Tout le monde veut trouver des espaces de travail et pour les startups qui n’ont pas forcément les fonds nécessaires pour louer des bureaux pour leurs équipes, le coworking est tout simplement une solution géniale. C’est dans cette optique que le second espace de coworking Kwerk ouvre ses ports à Paris, dans le 8ème arrondissement, à la Défense. Ce quartier est connu de tous pour être un quartier des affaires avec de nombreux immeubles remplis de bureaux.

La création de Kwerk

Créé en 2015 par Lawrence Knights et le designer sud-africain Albert Angel, Kwerk développe des espaces de coworking au design spectaculaire, à l’état d’esprit décalé et où le bien-être de ses membres est le maître-mot.
Deux espaces ont déjà ouvert : le premier Kwerk Reine à Boulogne et le second Kwerk Bienfaisance dans le 8e arrondissement de Paris. Ils rassemblent une communauté de près de 400 membres.
Ce troisième opus aux 10e et 11e étages de la Tour First à Paris La Défense occupent deux plateaux d’une superficie totale de 3 900 m2 entièrement aménagés par le designer Albert Angel. Ils accueilleront 390 membres d’ici la fin de l’année.

L’ouverture de Kwerk à la Défense à Paris

En s’installant à Paris La Défense, Kwerk entend partager sa vision radicalement nouvelle de l’espace de travail qui valorise la créativité, l’inspiration et le bien-être de tous. Cette approche a pour vocation de fédérer les grands groupes historiquement présents à La Défense et les petites entreprises, start-up ou freelances.
« Avec cette nouvelle adresse, Kwerk affirme sa mission : faire du bien-être de ses membres sa priorité. Tout y concourt : la taille des bureaux, l’inspiration ayurvédique, les cours signature ainsi que l’espace accordé à Kwerkwell. » Lawrence Knights, CEO, cofondateur.
kwerk coworking
Pour les passionnés de digital, echo-regions.fr propose un article sur Sabarcane qui dévoile une étude sur l’ouverture des emailings.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *