Pour ses 35 ans, la Semaine Internationale du Transport et de la Logistique célèbre nos régions

La logistique des entreprises n’est pas forcément mise en avant en permanence mais c’est pour pourtant cette fonction qui leur permet d’être productives. Ainsi, la part moyenne consacrée à la logistique s’élève à 12% du chiffre d’affaires pour les entreprises françaises. Elles sont toutes conscientes de l’importance de cette fonction et c’est pour cette raison qu’elles choisissent d’investir : la logistique leur permet également de maintenir leur compétitivité, c’est un fait. Ainsi, les régions françaises ont également décidé d’initier des projets de modernisation de leurs infrastructures ayant pour objectif de renforcer leur attractivité. Ce sont six initiatives qui ont été mises à l’honneur lors de la Semaine Internationale du Transport et de la Logistique qui s’est tenue du 20 au 23 mars 2018.

Le Grand Est

Porté par la région Grand Est, CAPFRET est un programme d’aide financière dont l’objectif est de maintenir et de développer le fret ferroviaire sur le réseau local et d’engager ses utilisateurs à s’impliquer dans le maintien et le développement de ce mode de transport durable.

Les Hauts de France

Situé au cœur de la moitié nord du pays, dans la région Hauts-de-France, le Canal Seine Nord Europe va lever un goulet d’étranglement entre la vallée de l’Oise et le canal de Dunkerque. En reliant sur une longueur de 107 km l’Oise au Canal Dunquerke-Escaut, ce dispositif permettra de faire circuler des péniches à grand gabarit allant jusqu’à 4 400 tonnes. Soit 200 camions. Mieux ! Situé au cœur de la moitié nord de la France, le Canal Seine Nord Europe facilitera aussi le transport des marchandises vers la Belgique puis la Hollande et l’Allemagne.

L’île de France

Afin de concilier performance économique et sociale et excellence environnementale, la région Île-de-France se dote d’une stratégie pour une « logistique maîtrisée, performante et innovante » en cohérence avec les autres plans régionaux. Concrètement, la région s’engage notamment à promouvoir la filière logistique comme fort potentiel de création d’emplois, accompagner les entreprises dans leurs démarches d’innovation logistique et doper l’attractivité du territoire en renforçant l’offre d’infrastructures.

La Normandie

Avec le soutien du Club Logistique du Havre, Logistique Seine-Normandie (LSN) a élaboré un processus de labellisation des entreprises, prestataires, industriels et acteurs de la grande distribution afin d’améliorer leurs performances en logistique durable. L’originalité de l’initiative est de conjuguer à la fois une approche durable de la logistique avec une démarche d’amélioration continue, comme le Lean dans la région de la Normandie.

La Nouvelle Aquitaine

Pour moderniser un réseau ferroviaire capillaire vieillissant et en danger, la région Nouvelle-Aquitaine – soutenue par les acteurs locaux – a développé une politique volontariste dont les principaux axes sont la préservation des filières économiques dépendantes du monde ferroviaire, le soutien au développement des ports de Nouvelle-Aquitaine et le renforcement de l’attractivité du territoire.

Les Pays de la Loire

Soutenu par les pôles de compétitivité locaux et financé par la Région des Pays de la Loire ainsi que BPI FRANCE, Logistys est un projet collaboratif qui optimise le transport de colis hétérogènes de type XXL. Dans les faits Logistys permet à chaque acteur économique de déclarer son trafic à l’avance et ainsi de se coordonner avec les autres acteurs pour éviter tout conflit de circulation.

 

SITLCes projets ont été présentés lors d’un temps fort de la SITL consacré à la logistique dans les territoires le 22 mars, en présence de :

  • François-Michel Lambert, Député et Président de la conférence Nationale Logistique
  • Stéphane Beaudet, Vice-président de la Région Île-de-France chargé des Transports
  • François Deutscher, Directeur en charge du schéma directeur et logistique du Groupe La Poste
  • Frédéric Denhez, journaliste et conférencier, spécialiste des questions environnementales

« Aux côtés des industriels ou des start-ups du numérique, nos territoires prennent leur juste part dans la modernisation de la logistique. Moins spectaculaires que les drônes ou les robots livreurs, mais indispensables au quotidien de millions de Français, leurs initiatives souffrent souvent d’un déficit de médiatisation », analyse Alain Bagnaud, Directeur Général de la Semaine Internationale du Transport et de la Logistique. « C’est pour corriger cette dissonance que nous avons décidé de mettre à l’honneur ces acteurs de la logistique lors de l’édition 2018 de la SITL ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *